Créée le 4 janvier 2002 (avec des femmes, pour les femmes et les enfants), FEDE - Femmes et Développement est une Organisation Non Gouvernementale Malienne qui œuvre pour le bien-être des populations. L'ONG été  reconnue par accord cadre, signé le 19 septembre 2002 avec le gouvernement du Mali.

FEDE intervient dans toutes les régions du Mali et le district de Bamako. Mopti (5ème Région située au centre-nord du pays) est la principale zone d’intervention, pour des raisons d'urgences économique, socio-culturelle et sécuritaire.

Présente depuis deux décennies à côté des démunies,  l'Organisation, avec les hommes et les femmes qui l'animent, s'est occupée essentiellement des localités identifiées comme ayant connu de graves crises.

Agenda

La chance d’aller à l’école..
C'est la rentrée des classes, tous n'auront pas la chance de s'assoir sur un banc... Merci pour vos gestes, individuels et collectifs.

Sécurité et Développement durable

  • Une Crise migratoire inéluctable et perceptible

    8ca2cb5570bd5c4b78783ecc486050a3167f89b2La crise sécuritaire au nord et au centre du Mali, avec son lot de déplacés internes ne fait qu’aggraver un phénomène de déséquilibre déjà inquiétant depuis toujours. Une crise migratoire est déjà perceptible dans les quartiers défavorisés et dans toutes grandes villes du pays.

    L’exode est une pratique ancienne, menée autrefois essentiellement par les hommes juste pour la recherche d’argent. Dans la plupart des cas, on part après les récoltes pour revenir au début des cultures (absence d’environ 8 mois). Dans bien des cas, cependant, on ne revient pas avant plusieurs années : on se contente d’envoyer de l’argent.

    Bien avant la crise, l’exode touchait de plus en plus de jeunes adolescents (10-15 ans), filles et garçons, pour diverses raisons (pauvreté, chômage, désir d’acquérir des biens de consommation, etc.). Malgré des effets négatifs pour la société (manque de bras valides, soit 80%, maladies, disparition des enfants, morts, traitements inhumains dans leur zone d’accueil).

     

    Lire la suite

  • Le développement durable-endogène: lumière sur le modèle de paupérisation des zones rurales.

    Bamako 1La ville, ou le « miroir aux alouettes ».

    L’exode rural, est connu pour être le déplacement massif de groupe de personnes. Ce déplacement, peut se faire à l’intérieur de frontières nationales, ou entre des Etats. Suivant le contexte dans lequel il survient, l’exode peut être saisonnier, conjoncturel, ou structurel avec des départs durables, voire « définitifs ».

    Lire la suite

  • Actions de prévention contre l’extrémisme violent

    Centre mali 2Initiative Une : Projet d’appui à la réinsertion économique des femmes urbaines et rurales dans la région de Mopti

    Initiative deux : Formation professionnelle et insertion sociale et économique des jeunes filles déscolarisées et non scolarisées de 15 à 35 ans et les femmes de 36+ ans dans les cercles de Macina, Niono et Djenné

    Contribuer à l'amélioration des conditions de vie sociale et économique des familles afin de réduire les risques de radicalisation dans les zones du projet

  • Prolifération des armes légères: prévenir le drame dans le Macina.

    085Le Secrétaire général de l’ONU, Dr Boutros Boutros-Ghali, a consacré en 1994, un agenda spécial pour appeler l’ensemble de la communauté internationale à ouvrir une nouvelle ère de paix et de sécurité fondée sur le micro-désarmement. Il a notamment fait procéder à une évaluation exhaustive de la situation en Afrique de l’Ouest.

    Lire la suite

Droits de la femme et de l'enfant

  • « Le leadership des femmes est plus que jamais nécessaire pour relever les défis mondiaux »

    6667c859 befa 4f16 863a 617c2cffaa7aCinq cheffe d’Etats et de gouvernement, la Présidente de l’Assemblée générale de l’ONU, une vice-présidente, la cheffe de la diplomatie européenne, deux ministres, une générale d’armée, une artiste et ambassadrice de bonne volonté, une responsable nationale de musées, une ancienne présidente aujourd’hui à la tête d’une fondation.

     

    Lire la suite

  • La Muta’a, ou le contrat de mariage à durée déterminée.

    4608ee06 a092 4fe6 acaf 8e90da72705eSa pratique date déjà, d’une époque qui correspond au moyen âge européen. 

    Muta'a, zawaj al-moutaa, zawaj mouakat, sigheh en Iran, ou union de plaisir est un « mariage » temporaire, connue avant l’ère islamique, qui consiste à contracter une union pour une durée déterminée convenue entre les époux. Ce mariage ne peut se faire que sous certaines conditions. Cette institution préislamique est toujours reconnue par les chiites(minoritaires) et rejetée, comme prohibée par le sunnisme mâlikite, largement majoritaire chez nous.

    Le Mali est un pays laïc où l'islam d'obédience sunnite mâlikite est cependant la religion de près de 90 % de la population. Des courants chiites feront une apparition (devenir visibles) seulement à partir des années 2000. Et c’est avec eux, que le commun des maliens entendra parler d’union (nous préférons ce terme, à celui de mariage) temporaire ou de plaisir.

    Lire la suite

  • On n’est mieux servi que par soi-même !

    Election femme vote 280817 800pxLes élections législatives maliennes de 2018 se dérouleront (sauf retournement de dernière minute) les 25 novembre et 16 décembre 2018 afin de renouveler les 147 membres de l'Assemblée nationale, c’est-à-dire les 14 femmes et les 133 hommes.

    Seulement 14 femmes sur 147, c’est la configuration actuelle de l’Assemblée Nationale du Mali, et une grosse déception pour la femme et toutes les institutions qui défendent la cause de la parité homme/femme. Une analyse des tendances n’est pas encourageante non plus. De  10% de femme à la legislature 2007-2013 le taux est passé à 8,16%, très loin des 50% espérés.  Le chemin est encore très long.

    Lire la suite

  • Sortir la femme rurale de la précarité !

    510Les femmes rurales au Mali représentent 51,6 % de la population dans les campagnes, et constituent 60 % de la main-d’œuvre agricole. Elles apportent environ 80 % de la production alimentaire nationale.

    Pourtant, ces femmes font face à un statut précaire au regard du droit coutumier, qui ne leur reconnaît pas le droit d’être propriétaires des terrains qu’elles cultivent.

    Lire la suite

  • AWA, le réseau africain des femmes en agriculture lancé à Marrakech

    22078962 24921504Le réseau "African Women in Agriculture" est une plateforme d’échanges, de bonnes pratiques, de connaissances entre les femmes du continent.

    La deuxième édition de la conférence African Women in Agriculture (AWA)i a ouvert ses travaux ce mardi 8 mai, à Marrakech au Musée Mohammed VI de la civilisation de l’eau, en présence de la Première Dame du Niger. AWA est devenu un véritable rendez-vous pour les femmes, les décideurs et les ONG impliquées dans l’autonomisation des femmes en milieu rural.

     

    Lire la suite

  • Suivi accompagnement de 87 Plans d’affaire dans la région de Tombouctou, les cercles de Niafounké, Gourma-Rharous et Diré

    Jej 14L'Agence pour la Promotion de l'Emploi des Jeunes, a la mission de concourir à la création d’emploi pour les jeunes, hommes et femmes de 15 à 40 ans, en milieu rural ou urbain, résidants ou expatriés en facilitant leur accès au marché du travail et au crédit.
    FEDEV, collabore avec l’APEJ dans le  suivi accompagnement de 87 Plans d’affaire dans la région de Tombouctou, les cercles de Niafounké, Gourma-Rharous et Diré.

    Lire la suite

  • Le projet FIER - Formation professionnelle, Insertion et Appui à l’Entrepreneuriat des jeunes Ruraux

    Mali 2Le projet « Formation professionnelle, Insertion et Appui à l’Entrepreneuriat des jeunes Ruraux (FIER) » rattaché au Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle financé par le FIDA a été mise en place pour faciliter l’accès des jeunes ruraux à des opportunités d’emplois attractifs dans l’agriculture et les activités économiques connexes.

    Lire la suite

  • Plaidoyer - genre, droits de la femme et de la petite fille

    Plaidoyery compris celles en situation d’handicaps ou marginalisées, pour contribuer à améliorer le respect du droit à l’éducation de la petite fille, la gouvernance et l’équité genre du foncier agricole dans les communes de Niono, Dogofri, Diabaly et Sokolon.

    Lire la suite

Santé et Souveraineté alimentaire

  • Bouillon culinaire : un professionnel de la santé donne l’alerte.

    F709a818 9c7a 45d5 867d 95ceafc6d1c2Selon Dr Guindo de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, les cubes Maggi sont très dangereux, à cause de la Glutamate  ou GMS utilisé dans leur fabrication. Communément appelé potentialisateur de saveur,  c’est une poudre blanche qui a l’apparence du sucre. Elle renforce le goût des ingrédients auxquels elle est mélangée. Un produit  au même titre que la nicotine. Elle peut donc causer une faiblesse sexuelle chez l’homme, saignements vaginaux, troubles cardiaques, hypo ou hypertension, troubles uro-génitaux, gastrite, troubles du comportement chez les enfants, maladies de Parkinson, Gonflement de la prostate.

    Devenus incontournables dans nos marmites, ces bouillons sont des recettes de maladies chroniques silencieuses que nous mangeons au quotidien. Par conséquent, le Mali est réputé un pays où sévit les maladies telles que l’hypertension, le diabète, déplore Dr Guindo.

    « Tout le monde est malade aujourd’hui même les jeunes maliens sont hypertendus. Car dans la composante de ces bouillons, il y a de l’huile de palme et certains  allergènes majeurs comme du  blé, du soja, de la moutarde, du gluten etc… Il faut donc faire  comme nos mamans pour réduire les risques en utilisant  assez de viande,  du Soumbala, des tomates fraîches, de légumes frais et d’ingrédients naturels pour nos sauces, pour échapper à ces maladies. C’est justement une illusion du goût par l’habitude que donnent ces Cubes », conseille- t-il.   (Source bamada.net 28/05/2019)

  • Journée mondiale de l’eau

    C74b6d01 d85e 4818 84d8 2a6ea39f8bc1Le vendredi 22 mars 2019, la Journée Mondiale de l’Eau a été célébrée au CICB de Bamako à travers une journée d’exposition, pour mettre en lumière l’ensemble des efforts consentis par les partenaires et les difficultés au niveau du secteur.

    Le Thème, cette année, était: “Ne laisser personne de côté”. 

    Pour M. Dounantié Dao, président de la CN-CIEPA et porte-parole de la Commission d’organisation, le Mali célèbre ce 22 mars, comme chaque année depuis 1992, pour attirer l’attention des décideurs et donateurs mondiaux sur la problématique de l’eau dans sa globalité et ses spécificités.

    Lire la suite

  • Rougeole : inquiétudes d’une épidémie.

    86c2ed4f 6d04 414d 86ed 369870e64583La situation de l’épidémie de  rougeole au Mali continue de s’étendre. 313 cas suspects ont été signalés. Sur 249 prélèvements, 84 cas positifs ont été déclarés avec 0 décès. L’information a été donnée par la direction nationale de la santé. Une opération ponctuelle de vaccination est en cours pour répondre à cette menace au niveau des districts sanitaires dans lesquels le seuil a été atteint.

    Lire la suite

  • Revaloriser nos propres compléments culinaires tel le « Soumbala ».

    Enfants 2Le surpoids de nos enfants est de plus en plus inquiétant dans les villes alors que dans les campagnes ils sont encore mal nourris. La paysanne quant à elle, tient de moins en moins la distance avec sa sœur de la ville. Le dualisme ville/campagne s’exacerbe chaque jour un peu plus en Afrique.

    Lire la suite